Chez les Maurici, on a le sens de la famille et le petit Calogero le sait bien. Ce jeune sicilo-grenoblois apprend à jouer de l’orgue dés l’âge de six ans et sa voix en est toute tracée. A 15 ans, il monte un groupe, en compagnie de ses deux frères, Gioacchino et Francis. Ils s’appellent les Charts. Leur premier album, « L’océan sans fond », d’où est extrait leur premier tube « Je m’envole » sort en 1989. En 1991, c’est l’album de la consécration, « Notre Monde à Nous », qui devient double disque d’or. Une grande tournée à travers la France s’ensuit. En 1992, Calogero participe à des maquettes pour Pascal Obispo et les deux artistes apprennent à s’apprécier. En 1994, le troisième album des Charts, « Hannibal », est suivi d’un concert à l’Olympia. En 1997, ils sortent leur quatrième et dernier album ensemble, intitulé « Changer ». En 1999, il assure la première partie de Zazie lors du « Tour des Anges ». Au printemps 2000, il sort son premier album solo, intitulé « Au milieu des autres ». Calogero assume alors la première partie de certains concerts de la tournée 2000/2001 de Pascal Obispo. Il compose également des musiques pour d’autres interprètes tels que Patrick Fiori, Hélène Ségara, Florent Pagny ainsi que pour «Les Dix Commandements».

Source : Infoconcert

Avant-première du concert de Calogero – Tournée “Les feux d’artifice” : Karen Brunon

Étiquettes

Calogero · Palais 12